Viticulture champenoise, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Formation oenotourisme : un outil au service des vignerons pour développer l'accueil sur l'exploitation

Formation oenotourisme : un outil au service des vignerons pour développer l'accueil sur l'exploitation

Flux RSSImprimer la page

Créée par la Chambre d’Agriculture de la Marne en partenariat avec le Syndicat Général des Vignerons et portée par le cabinet Global Expert Conseil, la 3ème promotion de la formation « Faire émerger un projet d’oenotourisme sur son exploitation » a rassemblé 15 viticulteurs de l’Aube et de la Marne en 2020.

Leurs objectifs : développer l’accueil du public sur leur exploitation, connaître la législation, appréhender l’environnement du secteur du tourisme et des loisirs.  

« La vente du champagne et le monde du tourisme sont 2 univers complémentaires mais néanmoins différents. C’est, pour le vigneron un nouveau métier avec un environnement complexe qui nécessite de s’approprier l’ensemble des codes de l’expérience touristique et de la législation, tout cela en cohérence avec ses ressources et ses compétences », explique Alexandrine Davesne, Expert Conseil en développement touristique à la Chambre d’agriculture. Elle a conçu et animé la formation en collaboration avec Adrien Asselin Bouvet de GEC. « Nous avons souhaité proposer une formation très complète avec 5 journées axées sur le développement de projet, la communication, le marketing, la distribution oenotouristique, les aspects juridiques et règlementaires. »

Gaétan Batteux et Christine Moussour du service juridique du SGV, qui ont apporté leurs compétences sur les aspects juridiques et règlementaires, ont quant à eux rassuré les stagiaires qsur les contraintes liées à la pratique de la dégustation. Une récente réponse ministérielle de juin 2020 permet en effet d’affirmer qu’un vigneron ne relève pas de la réglementation des débits de boissons lorsqu’il vend, même au détail, les produits issus de sa propre récolte.

La dernière séance, qui s’est achevée fin septembre, a été l’occasion pour les stagiaires vignerons d’échanger avec des professionnels  de l’oenotourisme. Emmanuel Chopin du Champagne Julien Chopin à Monthelon a su embarquer le groupe dans son aventure oenotouristique en détaillant son parcours depuis la reprise de l’exploitation jusqu’à aujourd’hui. La crise du Covid ne décourage pas cet entrepreneur qui a le goût du challenge. « Il faut faire preuve d’agilité et maîtriser les contraintes pour avancer dans son projet. ».

Alexandre Chevallet de Cap Orientation a ensuite emmené le groupe au sein de la commune d’Ay pour pratiquer son offre « Curiocity » au cours d’une balade conviviale et instructive. Ce produit offre aux voyageurs un parcours ludique au départ d’une exploitation vers la découverte des richesses du village viticole champenois.

Nicolas Manfredini, fondateur de la plateforme oenotouristique « Winalist » a lui présenté les chiffres clefs de la saison 2020 avec plusieurs constats : un rajeunissement de la clientèle en Champagne et une attirance pour les expériences atypiques et insolites.

De son côté, Mathias Collard, de l’Agence réceptive «  A la Française », a témoigné de l’importance de s’adapter pour répondre aux nouveaux besoins du marché dans le contexte de la crise sanitaire. « La clientèle française et européenne est davantage intergénérationnelle. Elle recherche des prestations plus courtes et des tarifs grands publics ».

Jérôme Collard a mis le point final de cette formation en présentant son offre de croisière oenotouristique à bord d’un bateau Vintage, le bullet 1927 situé à Mareuil sur Ay. Jérôme est, par ailleurs, un entrepreneur engagé dans la création d’outils de communication innovants, certains permettant de mettre en valeur les produits de l’exploitation dans une approche scénographique et expérientielle.

Si les vignerons sont repartis avec de nombreux outils pour développer leur projet, ils ont aussi fait la connaissance d’autres vignerons entrepreneurs et futurs acteurs de l’oenotourisme avec qui ils ont partagé de bons moments d’échange et de convivialité. La crise sanitaire engendre pour certains un report de leurs projets de quelques mois mais tous affirment que l’œnotourisme est un axe stratégique pertinent pour le développement de leur exploitation.

Pour plus d'informations la formation oenotourisme

Alexandrine Davesne
alexandrine.davesne@marne.chambagri.fr - Tél :  06 44 20 73 19
> Pour en savoir plus sur l'oenotourisme