Viticulture champenoise, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Certification par voie collective : une voie qui séduit

Certification par voie collective : une voie qui séduit

Flux RSSImprimer la page

Récoltants-manipulants, coopérateurs, livreurs au kilo, vous êtes de plus en plus nombreux à vous lancer dans la certification. Beaucoup d'entre vous choisissent la certification collective, plus rassurante avec un accompagnement de l’autodiagnostic jusqu’à la certification. Témoignage d'une viticultrice.

En juin dernier, 60 exploitations ont obtenu ou renouvelé leur certification Viticulture Durable en Champagne (VDC) et/ou Haute Valeur Environnementale (HVE), dans le cadre d’une démarche collective accompagnée par les Chambres d’agriculture du vignoble champenois. C’est 50 de plus qu’en 2018, année de lancement de la voie collective.

Parmi eux, Ophélie LAPIE-LAMIABLE, exploite 5 ha à Tours sur Marne. « Après une première formation il y a 4 ans, j’étais motivée puis le quotidien a repris le dessus. J’ai donc fait une nouvelle formation 2 ans plus tard et me suis engagée dans la voie collective pour m’encourager à avancer ». Si Ophélie admet qu’au début elle avait peur d’aller vers une certification, la formation l’a vite rassurée. « Quand on ose se pencher sur le référentiel, on se rend compte qu’on n’est pas très loin du compte. Le plus gros travail est administratif, dans les vignes il n’y a pas grand-chose à faire ».
L’aspect financier est un argument mis en avant par Ophélie pour le choix de la voie collective, mais surtout elle avait besoin de se sentir accompagnée. Lucie Solier, conseillère Chambres d’agriculture, a donc été une aide précieuse pour la réussite de la certification. « Quand Lucie m’a recontactée pour savoir où j’en étais, je lui ai dit : “ j’ai envie, mais il ne faut plus me lâcher ! ”, j’avais besoin que quelqu’un prenne en main le dossier ».

Les audits de certification ont eu lieu en avril, une formalité pour l’exploitation d’Ophélie puisqu’elle n’a pas été tirée au sort et n’a donc pas vu l’auditeur de l’organisme certificateur. Avant de venir chercher ses certificats HVE et VDC lors d’une réunion conviviale organisée par les Chambres d’agriculture le 9 juillet dernier à Epernay, Ophélie avait fêté la certification avec ses salariés. « Pour eux, c’est une vraie valorisation de leur travail, ils étaient tout aussi contents que moi, car il a fallu faire évoluer nos méthodes dans les vignes. C’est un travail d’équipe qui a fait avancer l’exploitation au-delà de la simple certification, on progresse plus vite qu’avant ».

A en voir les demandes d’information qui se multiplient au vignoble et le nombre de groupes collectifs qui se met en place en Champagne, l’avenir de la certification par voie collective semble tout tracé. Pour beaucoup, la question de la certification ne se pose plus, il s’agit maintenant de s’y préparer.

Les Chambres d’agriculture s’engagent en faveur de la certification collective

Les Chambres d’agriculture accompagnent 2 groupes collectifs pour les certifications VDC et HVE. Le groupe Chambres d’agriculture du vignoble champenois comporte 42 exploitations certifiées dont 10 depuis 2018, il est constitué par des vignerons adhérents de coopératives partenaires et par des individuels. Le groupe porté par la COVAMA compte pour sa première année d’existence 18 exploitations certifiées.

Plus d'informations

Thomas MINEUR - Tél. 06 79 49 89 40
thomas.mineur@remove-this.marne.chambagri.fr